La mémoire de l’hyperglycémie

Pr Etienne Larger | France
Date de la session en direct : 2017-06-29 @ 13h00 GMT
Pour participer à une session interactive et poser
vos questions en direct à l'orateur :
http://raft1.unige.ch/dudal/apps/jws/uiclient?id=003756
(Si le lien ne fonctionne pas, faites un copier/coller dans votre navigateur)

Session interactive : comment ca marche ?

Pour revoir le cours en différé :

Pr Etienne Larger

Pr Etienne Larger

Le Pr Etienne Larger est le nouveau chef du service de diabétologie de l’hôpital Cochin à Paris, anciennement situé à l’Hôtel Dieu de Paris. Il est professeur à l’université de Paris René Descartes et chercheur à l’institut Cochin, unité 1016. Etienne Larger a fait un internat en endocrinologie à Paris et a été Chef de Clinique puis maître de Conférences à l’hôpital Bichat sous la direction du Pr R. Assan puis du Pr M. Marre, puis Professeur à l’Hôtel Dieu. Il s’est très vite orienté vers le soin et la recherche dans le domaine du diabète ce qui l’a conduit à passer une thèse de sciences en immunologie sous la direction du Pr C. Boitard. Ses recherches portent sur la physiopathologie de la maladie autoimmune qui conduit au diabète de type 1, sur la physiopathologie des complications tardives du diabète, en particulier l’angiogenèse qui a été son sujet de recherche pendant son stage post-doctoral au Collège de France sous la direction du Pr P. Corvol. Enfin il s’intéresse aux anomalies de structure et de fonction du pancréas dans les différentes formes de diabète et développe cette thématique dans le laboratoire du Dr. R. Scharfmann. IL est auteur ou coauteur de plus de 100 publications dans le domaine du diabète. Son activité clinique s’exerce à l’hôpital Cochin où il dirige un service de 40 lits d’hospitalisation complète et 6 lits d’hôpital de jour. Le service a des intérêts particuliers pour l’éducation thérapeutique, les nouvelles technologies, pompe à insuline et mesure en continu du glucose, et bien entendu pour le diabète de type 1 du diagnostic aux phases les plus tardives de la maladie.